5554 radios référencées
Fréquence Cormoran - RFC (22)
| Fiche | Histoire | Sons | Logos |


Radio associative créée en 1983 dans la commune de Trégastel.

Son président-fondateur est Paul THERY.

Utilisant d'abord le nom de l'association "Fréquence Cormoran" comme nom à l'antenne, elle a successivement occupé les fréquences 102, puis 102,7 et enfin 102,5.

Elle est gérée par l'association Radio Fréquence Cormoran créée en juin 1990. 
Elle a ses locaux au 27 route du Bourg à Trégastel.

Le pylône d'émission est installé sur le château d'eau de Trégastel à 63 mètres de hauteur.
La station est autorisée à émettre avec une puissance de 200 W P.A.R et elle utilisait un émetteur qui alimentait un système d'antenne SIRA d'une hauteur de 65 mètres.

Eric DUSSART ( Europe 1, RTL) y fera ses débuts d'animateur.

Direction :
Président : Paul THERY
Vice-président : Michel BONIC

Pour compléter son programme, elle diffusait le programme Sophia de Radio France durant 4h par jour..
Elle a cessé d'émettre le 31 décembre 2008


Le télégramme de Brest le 22-01-2009:

Radio Fréquence Cormoran. Elle n'émet plus

Radio Fréquence Cormoran (RFC) s'est tue le 31 décembre. Depuis les studios installés au bourg, cette radio était, depuis 25 ans, le relais de la vie locale, sans aucun revenu de la publicité. Elle était la seule radio associative à fonctionner de cette façon. Les seules aides venaient de la commune qui fournissait le local, payait l'électricité et versait une subvention annuelle. Paul Théry, le président fondateur, est toujours resté à la radio et se souvient des débuts de ce qui est un peu, et même beaucoup «sa» radio.

47 animateurs en 1986

Ce sont les jeunes qui ont été à l'avènement de RFC et «la municipalité nous a laissé les coudées franches pour une radio véritablement libre», rappelle Paul Théry qui, avec son équipe, organisait des «boums» à succès. En 1986, la radio compte 47 animateurs, les boums se succèdent, les studios sont refaits à neuf. «Les années 80 seront l'âge d'or des radios libres, mais bientôt l'État va y remettre de l'ordre avec tout ce que cela comporte de contraintes», précise le président animateur de RFC. Plus tard, l'arrivée de la Radio numérique terrestre va complètement changer le paysage radiophonique».

Pas de repreneur

Le numérique, les contraintes administratives, les difficultés de gestion, le suivi technique, maintenance et dépannage, ont dissuadé trois jeunes animateurs d'une reprise éventuelle. Malgré la promesse de soutien de la direction actuelle, seuls des candidats extérieurs à la région se sont manifestés, peut-être intéressés par la situation financière et matérielle de l'association», conclut, avec un peu d'amertume, Paul Théry qui aurait souhaité que RFC continue à émettre et reste une radio de proximité.



Merci à Arnaud P.



> Vos informations sur cette radio ? Contactez-nous !


© SchooP - 2000-2021 - Reproduction interdite sans autorisation