4755 radios référencées
Hauts de Rouen - HDR (76)
| Fiche | Histoire | Logos | Publicités | Photos |

Tout commence en 1994, quand un club radio est créé sur les Hauts de Rouen, un quartier populaire au nord de Rouen. Le club  s'intitule alors « Rouya Connexion », ce qui signifie la connexion des frères. Et déjà, le ton est donné. Cet espace s'anime en partenariat avec d'autres structures de ce quartier. D'emblée,  le  succès est au rendez vous, et  très rapidement l'idée du lancement d'une radio associative germe dans nos têtes…

Le rêve se concrétise, en Juillet 1995, lorsqu'une fréquence provisoire est  attribuée par le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) : HDR la radio des Hauts de Rouen est née.

La convention signée avec le CSA nous engage à l'époque « à développer un outil radiophonique de proximité ». Le 107.1 FM qui durera 6 mois sera alors l'espace de communication, citoyen et interactif des habitants des Hauts de Rouen. L'attraction des ondes radiophoniques aidant, au fur et à mesure des gens en provenance de l'extérieur du quartier se greffent au projet.
En dépit d'une interruption d'émission en janvier 1996, HDR n'a pas pour autant abandonné son travail de terrain. Ainsi, la radio devient un outil pédagogique important dans l'apprentissage du français au sein des établissements de la Zone d'éducation prioritaire Rouen Nord.
Et parce qu' « une si belle petite radio » ne peut pas s'arrêter là, HDR obtient le 16 Mars 1998, sa fréquence définitive sur le 99.1 de la bande FM rouennaise. Malgré tout, tout n'est pas si facile ! Cette fréquence est attribuée à une heure où les radios associatives locales se font avaler par les gros réseaux commerciaux. HDR se met tout de suite à la page numérique, pour ne pas être à son tour dévorée toute crue. C'est pourquoi l'existence permanente d'HDR constitue  un pied de nez à tous ceux qui croyaient utopique le développement d'une radio sur un quartier comme les Hauts de Rouen ; un quartier qui cumule les caractéristiques d'un territoire en difficulté: fort taux de chômage, près de 900 personnes bénéficiaires de la Banque Alimentaire et des Restaurants du Cœur, des problème de violences urbaines et de toxicomanies, un Réseau d'éducation prioritaire, une Zone Urbaine Sensible, un site Grand Projet de Ville, une Zone Franche…


De toute sa petite expérience, HDR a lancé comme  slogan « le mix des cultures », un bien joli mot d'ordre qui se doit d'être honoré, et non bafoué.Parmi  les  "HDRiens", Bénévoles ou permanents de la radio, tous proviennent de tous milieux sociaux  !

A HDR, on retrouve autour d'une même table femmes, hommes, noirs, normands, polonais, libanais, chefs d'entreprises, fonctionnaires ou RMIstes, pour parler de ce qui leur tient à cœur tous : LA CITOYENNETE  ! A  HDR, une émission estampillée gay-lesbienne précède une émission de musique africaine elle-même suivie d'une émission déjantée.

En 2008, la station est placée en redressement judiciaire, elle doit rembourser une dette de plus de 200 000 euros à raison de 30 000 euros par an.

En février 2013, le directeur, Moïse GOMIS et le responsable des programmes, Emmanuel GOUACHE sont licenciés pour raison économique.


*


 
 





> Vos informations sur cette radio ? Contactez-nous !


© SchooP - 2000-2018 - Reproduction interdite sans autorisation