4282 radios référencées
6 La FM aujourd'hui

La loi d'origine protégeait le développement des réseaux ; elle fut assouplie par la loi Carignon qui permit à un même groupe de couvrir 150 millions d'auditeurs potentiels avec ses radios.

Ses effets pervers se voient aujourd'hui : cette limitation pas vraiment contraignante a lancé une chasse aux fréquences, les réseaux voulant combler leurs manques dans leur couverture : peu de radios de catégorie B (locales indépendantes commerciales) ont résisté aux sommes mirobolantes qu'offrent les réseaux pour s'approprier leur fréquence.

De plus, trois grands groupes se partagent la quasi-totalité du gâteau des réseaux :
  • NRJ Group (NRJ, Chérie FM, Nostalgie, Rire et Chansons),
  • Lagardère Active (Europe 1, Europe 2, RFM),
  • RTL Group (RTL, RTL2, Fun Radio).
Quelques autres réseaux tentent de gagner du terrain (BFM, Radio Classique, MFM, RMC, Sport O'FM, FG, Nova), malgré des couvertures plus faibles et parfois des soucis financiers. Seule Skyrock, station historique vendue par Europe 1 à un groupe étranger, se trouve finalement être le seul véritable réseau national, ayant une grande couverture tout en restant indépendant des grands groupes.

Quelques radios locales indépendantes tirent leur épingle du jeu, et réussissent même parfois à distancer les réseaux en audience. Cependant, certaines de ces radios, à dimension régionales et de plus en plus imposantes, utilisent les mêmes tactiques que les réseaux pour étendre leur couverture, enrachetant leurs voisines plus petites. Elles n'ont plus vraiment le choix, dans un marché ultra-saturé où seules les radios associatives ou publiques semblent encore pouvoir offrir de véritables programmes de proximité.


 
 
 Les chapitres
 La communauté
Pour tout commentaire sur cette histoire de la FM, cliquez ici .


> Des précisions ? Vos commentaires ? Contactez-nous !


© SchooP - 2000-2017 - Reproduction interdite sans autorisation