4734 radios référencées
Radio Délice (23)
| Fiche | Histoire | Logos | Publicités | Photos |

Ville : Aubusson
Début : 1982
Fin : 1989



Radio créée à Aubusson en 1982.

Son fondateur est André TALAVERA avec son ami Nano.

La première émission a lieu le 1er avril 1982 sur 91,5 MHz.

Dans l'équipe, on retrouve: Jean_Michel BILLAUD, Gisèle BLANCHON, Patricia DAUDIn, Denise et Christian CHERLONNEIX, Pascal GIL, Michel DIAZ, Jean-Michel CRINIERE, Jean GIRAUD, Manuel GARCIA, Jean-Michel LETELLIER, Alain MADELINE, Michèle et Alain MAUBERT, Frédérique REBY, Josephe SARDOU, Jacques TADDEI, Bernard VANEE et Caroline VIDAL.

Elle arrête ses émissions en 1989.



Témoignage de Dédé TALAVERA en février 2018 dans "La Montagne":

« Je vivais en région parisienne mais je connaissais la Creuse par des copains qui descendaient dans la région. Mon meilleur ami, Nano, était venu travailler à Aubusson. Il était infirmier à la Croix Blanche. Moi, j’étais photographe industriel, j’en avais un peu marre alors je suis venu ici. On avait cette passion de la musique et on s’est demandé comment la faire vivre. » .......« On a rameuté notre bande de potes. Certains, comme les Maubert, sont devenus des piliers. Sans eux, rien n’aurait été possible. Il fallait bien que des Creusois se rallient au projet pour qu’on soit pris au sérieux. » Radio Délice était née. « Le nom, on l’a choisi par rapport à la tapisserie : des lisses. Et il fallait que ce soit appétissant ! » .....« On est monté en puissance jusqu’en 1986, 1987. On était reçu correctement à 50 km à la ronde… Mais on a fait une erreur de diagnostic : on s’est installé sur Aubusson pour être plus proches de notre public et ça était une erreur monumentale. On avait deux loyers à payer, la qualité de l’émetteur n’était pas au rendez-vous. Et puis, au bout de tant d’années où les animateurs, tous bénévoles, s’étaient fortement impliqués, ils ont fini par se lasser. Ça s’est arrêté presque brusquement. L’engouement est retombé presque aussi vite qu’il était monté. Ça s’est essoufflé dans les trois derniers mois. Financièrement, ça pouvait encore coller. D’ailleurs, on a laissé la trésorerie à une association de théâtre. Mais il y avait des changements au niveau gouvernemental. On allait perdre nos subventions. Il aurait fallu devenir une radio à pub et nous, on ne voulait pas. »


Nous n'avons pas encore de sons de cette radio. Contactez-nous


Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir



- Ses publicités
- Ses photos




> Vous avez d'autres informations ou documents sur cette radio ? Contactez-nous !


© SchooP - 2000-2018 - Reproduction interdite sans autorisation