4334 radios référencées
Comparaison FM anglaise / FM française (par Cyril)
| RETOUR |

Le CSA anglais distingue trois types de radios et répartit selon cette distinction les fréquences de la bande FM :
  • les radios nationales : BBC Radio 1, BBC Radio 2, BBC Radio 3, BBC Radio 4 et Classic FM
  • les radios locales publiques : BBC Thames Valley, BBC Kent, BBC Bristol, BBC Cornwall... l'équivalent des locales de Radio France
  • les radios locales privées : Channel 103, Invicta FM, Neptune Radio, NRG, Southern, The Falcon...

À chaque type de radio se voit attribuer des plages de fréquences :


  • Radios nationales :
    BBC Radio 1 : entre 97,6 et 99,8 MHz (équivalent du Mouv')
    BBC Radio 2 : entre 88,0 et 90,2 MHz (équivalent de France Inter : 87,8 à Paris)
    BBC Radio 3 : entre 90,2 et 92,4 MHz (équivalent de France Musiques : 91,7 & 92,1 à Paris)
    BBC Radio 4 : entre 92,4 et 94,6 MHz (équivalent de France Culture : 93,5 & 93,9 à Paris)
    Classic FM : entre 99,9 et 101,9 MHz (équivalent de Radio Classique : 101,1 à Paris)

  • Radios locales publiques :
    principalement dans les bandes du 95, 103 et 104 MHz

  • Radios locales privées :
    principalement dans les 96, 97, 102, 103 et 107 MHz

    Exemples :
    Folkestone : 88,4 BBC 2 - 90,6 BBC 3 - 93,1 BBC 4 - 96,4 Neptune Radio - 97,6 BBC Kent - 98,3 BBC 1
    Bournemouth : 88,5 BBC 2 - 90,7 BBC 3 - 92,9 BBC 4 - 98,2 BBC 1 - 102,3 2CR FM - 103,8 BBC Radio Solent - 105,8 Wave FM - 107,6 NRG
    Jersey : 88,8 BBC Radio Jersey - 89,6 BBC 2 - 91,1 BBC 3 - 94,8 BBC 4 - 97,1 BBC 1 - 100,0 Classic FM - 103,7 Channel 103 (du fait de la proximité de la France, certaines des fréquences sortent des intervalles définis)
Il convient également de noter que certains réseaux nationaux ne diffusent que sur ondes moyennes :
  • BBC 5 : 693 kHz et 909 kHz
  • BBC World Service : 648 kHz
  • Talk Radio : 1053 kHz et 1089 kHz
  • Virgin Radio : 1197 kHz, 1215 kHz, 1233 kHz, 1242 kHz et 1260 kHz
ou uniquement en grandes ondes :
  • Atlantic 252 : 252 kHz
ce qui n'est pas le cas en France (toutes les radios françaises ayant une ou plusieurs fréquences en ondes moyennes ou grandes ondes, ont également des fréquences en FM : Radio Bleue, FIP, Sud Radio, RFI, France Inter, Europe 1, RMC, RTL).


Malheureusement pour nous, ce système de répartition des fréquences FM n'est pas possible, dû au trop grand nombre de réseaux nationaux. Pour réussir une telle prouesse, il faudrait redéfinir des intervalles pour chaque radio, de tailles réduites pour permettre à chacun des réseaux de diffuser ; on pourrait imaginer la répartition suivante, d'après le modèle anglais (voir supra) :
    88,0 - 90,2 France Inter (cf. BBC 2), 89,7 - 90,7 Nostalgie, 90,2 - 92,4 France Musiques (cf. BBC 3), 91,9 - 92,9 FUN Radio, 92,4 - 94,6 France Culture (cf. BBC 4), 94,1 - 95,1 Rire & Chansons, 95,1 - 96,1 Chérie FM, 96,1 - 97,1 Europe 2, 97,1 - 98,1 Skyrock, 97,6 - 99,8 Le Mouv' (cf. BBC 1), 99,3 - 100,3 RFM, 100,3 - 101,1 RCF, 101,1 - 101,6 Radio Classique, 101,6 - 102,1 MFM Montmartre, 102,1 - 103,1 NRJ, 103,1 - 103,6 RMC, 104,0 - 104,5 RTL, 104,5 - 105,0 Europe 1, 105,2 - 105,7 France Info, 105,8 - 106,8 RTL 2, 106,8 - 107,3 BFM
Je propose ici des intervalles de 1 MHz pour les radios (réseaux) opérant des décrochages locaux (Nostalgie, FUN, Rire & Chansons, Chérie FM, Europe 2, Skyrock, RFM, RCF, NRJ et RTL 2) et un intervalle de 0,5 MHz pour les radios n'opérant pas de décrochages - ou très peu - (Radio Classique, MFM, RMC, RTL, Europe 1, France Info, BFM).

Ce système, s'il a l'inconvénient de « caser » les radios dans des bandes de fréquences bien précises (certaines radios pourraient se sentir laisées ; par exemple Nostalgie toujours dans les basses fréquences vs. BFM toujours dans les hautes), présente l'avantage pour l'auditeur de savoir dans quelle « zone » se situe la radio qu'il souhaite écouter.
Imaginez que de Lille jusqu'à Perpignan, vous pouvez trouver presque « instinctivement » la fréquence de votre station (ce qui peut sembler désuet à l'ère du RDS, mais tout le monde n'est pas équipé de ce système, à commencer par moi ! De plus, le RDS est installé, soit sur les autoradios, soit sur les chaînes de salon ; tant pis pour ceux qui écoutent sur un baladeur ou un radio-réveil !).

Ce système, dont la mise en place peut paraître « titanesque », n'est pourtant pas totalement absent de France ; j'en veux pour preuve les fréquences de RTL (104,3 dans le nord, 105,1 dans le sud), RMC (104,3 dans le sud), Europe 1 (104,7 dans le nord, 106,8 dans le sud), Sud Radio (104,7 dans le sud), France Info (105,5) et les radios autoroutières (107,7).
Il en est de même, de manière un peu plus floue, pour Radio classique (101 - 102 - 107), RTL 2 (106), Europe 2 (89 - 96 - 102), NRJ (102) ou les locales de Radio France (100 - 101 ou 103) :
    RF Nancy Lorraine 100,0 et 100,5 - RF Normandie Rouen 100,1 - RF Bordeaux Gironde 100,1 - RF Picardie 100,2 et 101,3 - RF Auxerre 100,5 et 101,3 - RC Frequenza Mora 100,5 et 101,7 - RF Champagne 100,9 - RF Orléans 100,9 - RF Armorique 101,3 et 103,1 - RF Loire Atlantique 101,8 - RF Berry Sud 103,2 - RF Limoges 103,5 - RF Povence 103,6 - RF Bourgogne 103,7 etc...
Il est également étrange de constater que l'ordre des fréquences du service publique français est souvent le suivant : France Inter / France Musiques / France Culture :
  • Paris : 87,8 France Inter - 91,7/92,1 France Musiques - 93,5/93,9 France Culture
  • Marseille : 91,3/91,7 France Inter - 94,2/94,7 France Musiques - 98,6/99,0 France Culture
  • Toulouse : 87,9 France Inter - 91,5 France Musiques - 95,7 France Culture
  • Bordeaux : 89,7 France Inter - 93,5 France Musiques - 97,7 France Culture
  • Clermont-Ferrand : 90,4/90,8 France Inter - 95,0/95,5 France Musiques - 98,4/98,8 France Culture
  • Belfort : 90,0 France Inter - 92,9 France Musiques - 97,7 France Culture
  • Vannes : 88,6 France Inter - 91,8 France Musiques - 96,0 France Culture

    ces fréquences étant de plus, diffusées sur de vastes zones (iso fréquences).
Faut-il y voir un essai d'organisation ou de simples coïncidences ?
Ainsi, si le système français apparaît désordonné, il présente néanmoins une certaine cohérence, notamment pour les fréquences du service publique et celles des radios dites « périphériques » (les catégories E : Europe 1, RMC, RTL).

Les réseaux posent problème : d'une part, la plupart opèrent des décrochages locaux, d'autre part, ce sont généralement des radios locales qui diffusent ces réseaux (tout du moins, à l'origine). Ces radios locales, lorsqu'elles sont encore indépendantes, peuvent tout à fait décider de changer de réseau, sans pour autant que leur fréquence change (exemple de Radiogram 90,9 à Brest qui diffusait Europe 2 jusqu'en 1996 et qui depuis, diffuse Rire & Chansons). Difficile dans ces conditions de « réserver » des intervalles de fréquences pour chaque radio.
Citons également le cas de RFM à St Malo (35) qui jusqu'en 1998 émettait sur 99,4 (émetteur de RFM), et qui depuis est diffusée par Force 7 sur 97,4 (fréquence d'origine de cette radio régionale - Force 7 diffuse également RFM sur ses deux autres fréquences : Bricquebec (50) sur 102,1 et Granville (50) sur 104,9).

Il ne fait cependant pas se leurrer ; l'organisation des fréquences que je propose ci-dessus est impossible à réaliser et ce, pour plusieurs raisons :
_ pour des raisons techniques : il n'est vraisemblablement pas possible de faire en sorte que chacune des radios françaises soit concentrées dans l'intervalle qui lui est réservé ; quand bien même ce serait possible (en procédant par exemple à une permutation des fréquences sur une même zone de diffusion), tous les émetteurs n'ayant pas les mêmes caractéristiques techniques (puissance d'émission, altitude, contraintes etc...), certaines radios ressortiraient défavorisées par rapport à d'autres.
_ pour des raisons économiques : une telle mise en place ne serait surement pas gratuite, du fait de la mobilisation des techniciens. De plus, j'imagine mal les radios annoncer à longueur de journée leurs nouvelles fréquences (bonne chance pour les radios du service publique qui exploitent facilement chacune 300 / 400 fréquences en FM sur l'ensemble du territoire français !).
_ pour des raisons de validité d'un tel système ; en effet, avec le système actuel (un bordel sans nom pour une organisation inexistante des fréquences), un auditeur qui ne connait pas la fréquence de sa station dans un lieu nouveau (vacances) aura plus de chances de tomber "par hasard" sur une radio concurrente à celle qu'il écoute habituellement. Les radios concurrentes sont particulièrement sensibles à cet argument...

Ainsi, si la mise en place de ce système est plutôt utopique, les grands groupes de radios (Radio France, CLT, Europe 1 Communications, NRJ, Sud etc...) peuvent néanmoins procéder à une permutation des différentes fréquences qu'ils exploitent en vue d'établir une cohérence - après accord du CSA évidemment... Pour le service publique - encore lui ! - on peut suggérer pour chacun des réseaux des bandes de fréquences réservées :
_ France Inter : 87 - 88 - 95 - 96
_ France Culture : 93 - 94 - 97 - 98 - 99
_ France Musiques : 89 - 90 - 91 - 92
_ France Info : 104 - 105 - 106 - 107
_ France Bleue : 100 - 101 - 102 - 103
Dans la mesure du possible, chaque réseau devrait être installé sur l'une de ces fréquences...

Exemple pour Caen (14) :
Fréquences actuelles : 91,5 Fr Culture - 95,6 Fr Musiques - 99,6 Fr Inter - 102,6 RF Normandie-Caen - 105,5 Fr Info
Après permutation : 91,5 Fr Musiques - 95,6 Fr Inter - 99,6 Fr Culture - 102,6 Fr Bleue Normandie-Caen - 105,5 Fr Info.


> Vos remarques sur ce dossier ? Contactez-nous !


© SchooP - 2000-2017 - Reproduction interdite sans autorisation